Rédigé par :

Liyot Ima

Publié le :

mai 19, 2021

Partagez :
Autres publications :
Rions-en un peu

Quel est l’apport du Yoga dans un parcours Poriout ?

Le yoga aide avant tout à réduire le stress lié aux traitements. Il repose sur des respirations longues et profondes qui apaisent le corps et le mental. Plus vous pratiquez le yoga, plus vous apprenez à vous débarrasser du stress au quotidien, et vous gérez plus facilement les périodes anxiogènes, comme les phases d’attente de résultat après les traitements.

En quoi le yoga dit de fertilité est-il adapté aux femmes en traitement ?

Le yoga enseigne une sorte de lâcher prise face à l’ensemble des contraintes médicales en phase de traitement et à l’attente interminable d’une éventuelle grossesse. Lors d’une séance de yoga, vous devez simplement vous contenter de vous écouter, vous détendre et vous reposer.
À partir de cette relaxation, vous établissez un contact positif avec votre corps et votre féminité, et vous prenez conscience de l’ensemble des organes et de leur rôle dans votre fertilité. Vous stimulez la circulation sanguine dans le corps et soulagez les douleurs. Les hormones prises pendant les traitements de fertilité sont connues pour provoquer des raideurs articulaires, les exercices de yoga libèrent la raideur des articulations et améliorent leur souplesse.

Y a-t-il un bon moment pour pratiquer le yoga de fertilité? Avant / pendant / après le traitement?

Il est bon de pratiquer le yoga à la fois avant, pendant et après le traitement. On adapte les exercices en fonction du stade dans lequel se trouve la femme. Par exemple, la relaxation et le renforcement se font avant le traitement. Une relaxation spéciale combinée à une imagerie guidée qui augmente l’optimisme pour le succès du traitement est pratiquée avant les ponctions ovariennes par exemple et avant le transfert embryonnaire et d’autres procédures médicales. Après le traitement ou pendant la grossesse, continuez à faire des exercices physiques plus doux, à respirer profondément et à vous détendre.

Y a-t-il des exercices que l’on peut facilement pratiquer seule à la maison ?

Bien sûr. Par exemple, se relaxer en écoutant de la musique apaisante, la respiration abdominale profonde, ou encore lever les jambes le long d’un mur tout en étant allongée sur le dos pour stimuler la circulation sanguine … Il existe encore bien d’autres postures de yoga assez simples à faire soi- même et qui permettent de se détendre complètement et d’améliorer notre état général.

Y a-t- il des contre-indications ?

Consultez votre médecin avant de pratiquer en cas de problèmes de dos, de cou et de tendon. Après un transfert embryonnaire ou pendant une grossesse, il existe des poses qu’on effectue avec modération et sous la surveillance d’un prof comme les postures inversées, les étirements profonds en arrière….
Le yoga de fertilité apporte un grand bienfait aux femmes en désir de grossesse, n’hésitez pas à le tester, vous l’apprécierez sans aucun doute !

Parlez-nous de vous – Qu’est ce qui vous a amené à être Professeur de Yoga ?

J’ai découvert le yoga à travers une brochure au cours d’un voyage familial à Paris .J’ai appris par moi-même et j’ai été étonnée de l’effet immédiat que j’ai ressenti, un sentiment réel de liberté, une joie intense et beaucoup d’énergie positive. A tel point que j’avais envie de partager l’expérience avec toutes les personnes que je rencontrais. J’ai alors décidé de m’inscrire à une formation pour devenir professeur de yoga.
Depuis jeune fille, je m’intéressais à tout ce qui touche à la psychologie humaine. J’ai toujours été aussi très impliquée dans la danse. L’attrait pour le yoga est venu très naturellement car il combine le corps, l’esprit, la conscience et la spiritualité.
Aujourd’hui, je suis diplômée de l’école de danse du séminaire Kibbutzim, j’ai étudié la psychologie et je suis professeur de yoga en général, avec une spécialité en yoga de fertilité et yoga émotionnel. Il y a une dizaine d’années, j’ai été formée pour pratiquer la méthode de travail de Byron Katie afin de combiner le travail psychothérapeutique avec le travail corps-esprit selon les besoins.
Depuis ces trois dernières années, je gère le département Rimon à Hadassah Mount Scopus à Jérusalem mis en place par l’association Keren Gefen. Dans ce cadre, en plus du yoga de fertilité, j’accompagne les femmes en parcours médical de fertilité en leur proposant une relaxation complète à l’hôpital juste avant les interventions médicales (ponction, transfert d’embryon …). A l’aide d’exercices d’imagerie guidées et de respirations profondes, je les aide à se détendre et à renforcer leur optimisme. Pour moi, ce sont des moments très touchants, j’ai souvent partagé des larmes de joie et d’excitation avec les patientes, surtout lorsque les résultats des tests étaient positifs à la fin du processus.

Pour vous contacter :

Sarai Cecile Hyman
Tél : 052-8893925
Mail : sari601234@gmail.com
Adresse de consultation : Elazar Hamodai 3 Jerusalem

Contacter

Trouvez une Marraine

pour vous soutenir dans votre parcours

Je suis en traitement

Devenez Marraine

pour soutenir une femme en cours de traitement

Je veux aider